Le chemin d' Auvergne : Via arverna

A partir d’un chevelu de chemins portant mémoire et traces des nombreux pèlerins partis vers Saint-Jacques-de-Compostelle à travers l’Auvergne et le Quercy pour confluer, à Cahors, avec le grand courant venant du Puy-en-Velay, ce chemin dénommé « Via Arverna » vous propose de découvrir les grands et superbes territoires, riches en couleurs et en émotions, qui traversent le Massif Central.

Via Arverna, un itinéraire magnifique de 520 km – certains se risquent à prétendre qu’il n’en est pas de plus beau en France – qui s’insinue à travers la « Basse Auvergne » en majesté dans ses églises romanes et aux rives de l’ Allier son « fleuve » impétueux ; puis la « Haute Auvergne » majeure en ses sommets – le pèlerin doit franchir le volcan du Cantal à plus de 1 600 m – et enfin, touchant à la si humaine Dordogne, fréquente le « beau Quercy », en Rocamadour allant à la rencontre de ses inoubliables villages.

Entre Notre-Dame-du-Port à Clermont-Ferrand et Notre-Dame de Rocamadour, ce chemin déploie un fil spirituel ininterrompu relayé par Saint-Julien de Brioude (une autre histoire de pèlerinage) et l’âme de l’imposante abbaye bénédictine Saint-Géraud d’Aurillac où fut « élevé » le pape de l’an mil.

Cet autre chemin vers Compostelle, cette voie du « milieu » est portée par l’association Colportage.

Nous vous convions à découvrir son site en cliquant sur le lien suivant : http://www.via-arverna.org

 



Présentation de Marie

Mardi 21 Novembre 2017