Activités nationales


Le Chapitre de Sorges, alliance de la fraternité et de la convivialité

Du 29 octobre au 1er novembre 2017


Une nouvelle fois, ce chapitre tenu en terre périgourdine, sur la Voie de Vézelay a répondu à toutes ses promesses. Il est vrai que sur place, nos consœur Claudine Buty et confrère Jean-Pierre Graindorge n’avaient pas ménagé leurs efforts pour accueillir les participants et leur offrir durant trois jours un programme de choix. Ils avaient même prévu des conditions météo idéales… un magnifique été indien. De la vallée de la Vézère à Périgueux, les visites se sont succédées et ont permis de découvrir des lieux prestigieux et chargés d'histoire tels Lascaux IV ou chargés d’histoire, la Roque Saint-Christophe, la maison forte de Reignac et bien sûr la cathédrale Saint-Front. Plutôt que décrire ce chapitre par le menu, il me semble préférable de donner la parole à celles et ceux qui l’ont vécu et ressenti profondément durant ces trois belles journées une fraternité sans faille et une convivialité toujours aussi forte.

- Amitié, partage, convivialité, culture, fraternité, solidarité, toutes les valeurs de notre belle Confrérie ont été présentes au cours de ce Chapitre. Comme les années précédentes saint Jacques nous a protégés en assurant une météo de rêve. Chacun est rentré chez soi avec le sentiment d'avoir vécu un moment privilégié. Merci aux organisateurs et longue vie à notre Confrérie. (Michel L.)

- Un grand merci à Claudine et Jean-Pierre pour leur implication dans la préparation et la réussite de notre chapitre. Un grand merci à toi Bernard qui entretient et développe au sein de notre confrérie ces valeurs essentielles que sont l'amitié, le partage et la solidarité. Sans vouloir me vieillir, prématurément, je dis : vivement notre prochain chapitre ! (Michel B.)

- Tout d’abord, Profonde Gratitude à tous ceux et celles qui ont participé à cette belle réussite Fraternité… Amitiés… Partage... et, Découvertes de toutes sortes, tant humaines que locales (Malika, Francis)

- Oui, merci à Claudine et Jean-Pierre. Leur implication a été totale et c’est une réussite totale. Et merci à toi également, Grand Commandeur ! Ultreia (Gérard B.)

- Magique ! Irréelles ces deux journées en Périgord... si riches en découvertes... tant humaines qu’artistiques. Un grand merci à tous et un grand bravo aux organisateurs... bref inoubliable !!! (Alain et Christiane G.)

- Merci et grand bravo de nous avoir fait vivre cette rencontre annuelle, qui nous permet de sceller l'Amitié sincère qui nous réunit. Vivement l'année prochaine. Compliments chaleureux à tous les organisateurs (Patrick et Monette G.)

- Patrick et moi, sommes heureux d'avoir intégré votre Confrérie qui porte bien son nom, dans ce Périgord Magnifique. Merci à tous (Marie-Claude P.)

- Nous tenons, Bernard et moi, à vous remercier de votre accueil chaleureux et vous féliciter pour l'organisation de ces "journées du patrimoine" en Périgord, que ce soit culturel ou gustatif, Personnellement, je suis très heureuse et honorée d'avoir été intronisée parmi les Jacquets de France et n'attend qu'une chose : reprendre le chemin ! (Patricia C-M et Bernard)

- De -20000 ans à un bel avenir qui est devant notre belle et bonne Confrérie ! Que du bonheur dans cette chaude fraternité du Chemin. Bises à tous (Jean-Marie S.)

- Nous avons été enchantés de notre rencontre avec vous tous. Votre accueil chaleureux nous a confortés dans la volonté de continuer le Chemin avec vous. Que de belles découvertes humaines, culturelles, gastronomiques que nous avons fait dans ce magnifique Périgord. Merci à toi, à Claudine, Jean-Pierre et vous tous (Elisabeth et Jacques L.)

- La Tradition nous raconte que l'on entre en Périgord par la Coquille et que l'on en sort par Port-Sainte-Foy... Merci à Claudine et à Jean-Pierre de nous avoir réduit ses 150 km par cet accueil fraternel dans le joyau de Sorges. De belles rencontres avec la Maison Forte de Reignac, La Roque St Christophe et surtout Périgueux. Une belle rencontre aussi avec la gastronomie locale qu'un formidable conteur nous a fait découvrir dans cette torpeur paysanne. La Fraicheur du climat nous a fait apprécier ce beau soleil mais surtout cette chaleur conviviale que notre Confrérie sait entretenir entre nous... Un satisfécit aussi pour la jeune femme de VVF qui nous a fait partager l'amour de son village aux petits-déjeuners. Nous avons hâte de vous retrouver tous en Avignon pour faire la coquille avec Benoît et son successeur Clément... Ultreia (Mireille D. et Armand M.)

- Ambiance très confraternelle, très chaleureuse, avec une remarquable organisation (un grand merci à Claudine, Jean-Pierre et Bernard), de très belles visites inoubliables et pleines d'émotion, d'excellents repas (Périgord oblige !), un temps sublime comme à l'accoutumée, sans oublier l'humour de la dernière soirée grâce au conteur périgourdin... Encore un très beau Chapitre, comme on les aime, et comme on aime s'y retrouver. Amitiés confraternelles à toutes et tous (Édouard F-L)

- Non encore rentré à Marseille, je veux moi aussi rendre un sincère remerciement aux organisateurs. Dès ma rentrée marseillaise, je vous enverrai toutes les photos témoins de merveilleux moments de convivialité. À bientôt (Michel G.)

- Tout d'abord un grand merci aux organisateurs (Claudine, Jean-Pierre et Bernard) qui nous ont concocté un superbe programme, varié, et particulièrement intéressant. Un grand merci à tous les participants pour leur chaleureuse fraternité. C'est donc avec impatience que nous attendons le rendez-vous d'Avignon pour avoir le plaisir de partager à nouveau ces instants privilégiés. Amitiés confraternelles et meilleur souvenir à tous. (Elisabeth et Jean-Patrick D.)

- A tous, Merci de nous avoir offert de vivre et de partager cet inoubliable Chapitre en Périgord : vous trois Claudine, Bernard et Jean-Pierre sans oublier la discrète Carole. Merci à notre Grand Commandeur d'être présent sur tous "les fronts" avec brio, générosité et un indéfectible engagement. Nous sommes comblés par cette escapade confraternelle en Périgord et heureux de voir prospérer notre Confrérie dans le respect de son éthique et la fidélité à ses valeurs. A vous tous, nos pensées chaleureuses et notre Amitié Confraternelle (Maryse et Guy C.)

- Merci cher Bernard pour ce superbe chapitre et merci aux organisateurs locaux, Claudine, Carole et Jean-Pierre qui se sont impliqués sans compter. Grâce à leur important travail et à leur gentillesse, ce chapitre est un des plus réussis de notre confrérie. Je vous embrasse (Bernard R.)

- Nous rentrons enchantés d’un chapitre exceptionnel où nous avons découvert, appris, goûté et beaucoup ri... Chapeau bas à nos organisateurs et merci à notre Grand Commandeur qui se voit ainsi légitimement récompensé de ses efforts et de sa peine... Tout était en symbiose sous un beau soleil Périgourdin « sans nuage » : le partage, la convivialité, la bonne humeur et au final l’impatience de se retrouver très vite... ULTREIA et SUSEIA !! (Tina et Hugues M.)

- Oui, à l'unanimité, ce chapitre en Périgord a séduit. Un grand merci à Claudine, Jean-Pierre, à toi, aux membres du CNO et tous les participants pour leur bonne humeur... Il a été un kaléidoscope de sentiments les plus variés ! Superbes grottes de Lascaux, et autres visites Périgourdines au bord de cette remarquable Vézère... Culture, solennité, amitiés, entraide, joie d'être réunis dans la bonne humeur autour d'un inoubliable repas pantagruélique, rires indescriptibles avec Daniel CHAVAROCHE, Alors à recommencer aussi naturellement, dans cette agréable ambiance en Avignon avec le futur Clément V. (Patricia et Yvon C.)

- Nous sommes bien rentrés après avoir partagé avec nos consœurs et nos confrères un merveilleux chapitre en Périgord qui fut une réussite totale. Nous disons un grand merci à toi Bernard ainsi qu'à Claudine, Jean Pierre et Carole qui ont fait un travail remarquable pour nous préparer ce superbe programme. Amitiés confraternelles à tous (Nicole et Christian M.)

- Je voudrais tout d'abord remercier le Grand Commandeur et son collège pour mon intronisation. Ainsi que tous les consœurs et confrères qui m'ont accueilli au sein de la confrérie. Ce fut pour moi une soirée exceptionnelle avec beaucoup d'émotion, d'amitié, et de partage. Je suis maintenant très heureuse de faire partie de la Confrérie, et de vous tous. Merci encore du fond du cœur à vous tous pour ces 3 jours vraiment intenses (Carole L.).

Bernard Lefils

 

  

Le Chapitre de Saint-Côme-d'Olt

Du 29 octobre au 1er novembre 2016

Angèle MERICI fonde au XVIe siècle, en Italie, l’ordre des Ursulines.
Cinq siècles plus tard, la Confrérie Fraternelle des Jacquets de France organise son chapitre national au couvent du Malet, à l’espace rencontre « Angèle MERICI » à Saint-Côme-d’Olt, en terre aveyronnaise. 
Il s’en est passé des choses pendant ces cinq siècles !
Et il s’en est passé aussi de bonnes choses pendant ces trois jours.

Tout d’abord l’accueil en ce lieu remarquable. Celles et ceux qui ont pu visiter le jardin des simples et le petit cimetière où reposent plusieurs générations de religieuses, en gardent un émouvant souvenir.
Comme chaque année, la première soirée fut l’occasion de retrouvailles entre consœurs et confrères venus de toute la France pour partager ce temps de convivialité autour de boissons et mets rapportés de toutes les provinces. Inutile de préciser que l’assistance fit honneur au buffet dressé pour la circonstance.
Ce fut également l'opportunité de présenter nos nouveaux membres dans une ambiance détendue et fraternelle.

Le dimanche 30 octobre fut consacré à la visite du vieux Rodez, de la cathédrale et de son remarquable clocher au sommet duquel l’œil englobe une partie de l’Aveyron. Bien évidemment, le musée Soulages ne fut pas oublié.
Ces visites furent conduites de main de maître par des guides particulièrement compétents et passionnés par leur ville.
La soirée dédiée à des contes sur ce beau territoire aveyronnais fut une vraie réussite.

Le lundi 31 octobre, la partie découverte avait pour cadre Laguiole et son célèbre …fromage.
Nous commençâmes notre programme par la visite de la « Coopérative Jeune Montagne » qui fabrique l’Aligot de l’Aubrac et la Tome fraîche de l’Aubrac. Elle est également le principal producteur du fromage de Laguiole A.O.P. au lait cru et entier et perpétue les savoir-faire traditionnels hérités des moines et des buronniers de l’Aubrac.

Mais pour sectionner et déguster une partie de cette tome, il nous fallait un couteau. Nous découvrîmes la « Coutellerie de Laguiole Honoré Durand » authentique entreprise de fabrication artisanale. Rien ou presque des secrets de fabrication et d’entretien, sans oublier les contrefaçons de ce célébrissime couteau n’échappa à l’écoute attentive de nos consœurs et confrères.

La soirée concoctée par les organisateurs, le duo de choc, Jean-Pierre Cabarrot et Jacques Asmaker, fut à la hauteur de l’attente de l’assistance. Après un spectacle musical alliant qualité, humour et chansons, certains remontèrent dans leurs chambres, la voix cassée pour avoir trop forcé en ayant poussé la chansonnette…

Le mardi 1er novembre, la coutume fut respectée. La célébration de la messe eut lieu en l’église d’Espalion, emplie d’une assistance fort nombreuse. La confrérie fut représentée par une trentaine de consœurs et confrères qui avaient revêtu leur tenue de pèlerin.

Et je ne parle pas des différentes agapes qui ont émaillé ces trois journées sous un soleil automnal bienveillant.
A l’an prochain pour notre chapitre 2017 en Dordogne, quelque part sur la voie de Vézelay.

Jacques Pourreyron

 

lien

  

Les riches heures de nos confrères en Berry

Du 23 au 26 juin 2016

Ce séjour en Berry était organisé par la province d'Auvergne et ouvert à 30 confrères venus des provinces françaises les plus diverses; nous avons vécu d'heureuses et fraternelles heures que le Duc de Berry aurait pu nous envier..... Sous la conduite d’Élisabeth et Jean-Claude CAPELLI, nos découvertes furent à la hauteur de nos espérances. Même le temps incertain qui précéda notre rencontre berrichonne sut s'estomper : il ne plut pas ce qui permis de couvrir notre programme dans les meilleures conditions. Certes nous ne pûmes visionner, faute d'un ardent soleil, le célèbre rayon lumineux qui vient s'imposer invariablement  le temps du solstice d'été à un endroit précis et déterminé au sein même de la belle cathédrale Saint-Etienne de Bourges mais saint Jacques veilla, pour compenser cette petite déception, à nous offrir un superbe feu de Saint Jean qui embrasa les cœurs, ponctué par une fraternelle chaîne d'union et par un riche rituel qui donna à ce moment une solennité particulière et inoubliable.

Chaque confrère, sans doute pris par la force  de l'instant, s'évertua à ajouter de chaudes paroles d'espérance  et d'amour. Sous les crépitements des bûches qui s'offraient  généreusement à nous et à la lueur des vivifiantes flammes qui réchauffaient nos corps et fortifiaient nos âmes,  nous eûmes tous la certitude de vivre un moment très fort. Il nous faut remercier Alain MANSSENS, Maire de La CELLE-CONDE, qui sut nous accueillir avec passion et chaleur pour la  découverte de l' église Saint-Denis de sa commune et la mise en place du feu de la Saint Jean précédé par un superbe buffet à la salle des fêtes communale qui remplit d'aise les plus grands appétits. respire
Il faut dire que notre séjour débuta de la meilleure des manières grâce à l'accueil que les Sœurs du monastère des  Annonciades nous avaient réservé au sein d'une maison qui respire la bonté et l'espérance et qui invite à la sérénité.
La découverte de Bourges dans le cadre d'un parcours sélectionné avec soin, les commentaires apportés par Jean-Claude CAPELLI, notamment sur les remparts et les portails de la cathédrale,l'Hôtel LALLEMANT, la visite de la crypte et du tombeau de JEAN de BERRY complétée par des conférences appropriées à notre soif de savoir et basées sur les influences celtiques, furent des instants fort prisés par tous. L'abbaye de PLAIMPIED avec sa remarquable crypte et ses superbes chapiteaux, les célèbres stalles de l'église de CHEZAL-BENOÏT commentés avec compétence par Elisabeth CAPELLI complétèrent un programme dense et varié.
Après ces trois journées intenses et fraternelles, nos confrères avaient véritablement le sentiment d'avoir vécu, ensemble, de riches heures comme celles du Duc de Berry !

Pierre CATOIRE

La superbe cathédrale Saint Etienne de Bourges. Le tombeau de Jean de Berry en la crypte de la cathédrale. Abbatiale de Plaimpied: Chapiteau "La tentation du Christ". Miséricorde au sein de l'église de Chezal-Benoît Le feu de la Saint Jean clôture nos travaux.

Découvrez les photos de ces journées en cliquant sur ce lien

  

Nos confrères à la conquête de l'Andalousie

Du 11 au 20 Mai 2016

Notre confrérie a vécu de belles heures andalouses sous....le soleil, ce qui n'était pas évident compte tenu de la météo qui, une semaine encore avant notre arrivée, était détestable au grand dam des habitants de cette contrée qui n'avaient jamais enregistré pareil déluge! Mais Saint Jacques veillait et, une fois encore, il exhaussa nos prières: notre astre majeur fut de la partie....
Combien  elle est agréable cette belle Andalousie et combien nos confrères ont apprécié à leur juste valeur  le mélange des cultures qui a enrichi son histoire et dont les traces indélébiles à découvrir et à contempler nous font rêver et remonter le temps engendrant, par là même, le désir d'approfondir ce que fut la "Reconquista". Cette période, à laquelle Saint Jacques a été associé en tant que Matamore signifiant "Tueur des Maures",n'est pas aussi simple et on peut encore se poser la question de savoir si celle-ci peut se définir comme un temps de conquête ou de reconquête!
Nos confrères ont vécu des moments exaltants et enrichissants en découvrant successivement Ronda, Séville, Grenade et Cordoue sans oublier Carmona,  Jaën et bien sûr Malaga notre ville d'arrivée et de départ, des cités certes moins connues mais peut être plus à même de nous faire découvrir une Espagne plus authentique parce que moins soumises aux lobbies touristiques...
Un voyage plein de charme et riches en émotion apprécié de tous et que chaque pèlerin digne de ce nom devrait programmer pour  prendre ainsi la pleine mesure de l'apport des différentes religions qui, associées pour le meilleur et dans le respect des convictions de chacun, contribuent à la dignité de l'homme.

Saint Jacques matamore (Cathédrale de Seville) Point de départ du chemin mozarabe (Quartier de l'Albayzin de Grenade) Saint Jacques matamore (Cathédrale de Cordoue) Balise du chemin mozarabe à Cordoue Peintre "croquant" l'Alhambra au quartier de l'Albayzin de Grenade

Pour découvrir les photos de ce voyage cliquez sur ce lien

  

Un chapitre 2015 ensoleillé au dehors et...dans les cœurs!

Du 29 Octobre au 1er Novembre 2015 à Royan

Le chapitre 2015 qui s'est tenu à ROYAN du 29 octobre au 1er novembre a tenu toutes ses promesses. Baignées par un soleil d'été tout au long de nos découvertes ces journées furent particulièrement appréciées de nos consœurs et confrères venus des quatre coins de France. Il est vrai que le programme proposé fut à la hauteur des attentes en ce sens qu'il fut varié, culturel et ludique baigné par une douce confraternité que chacune et chacun contribuèrent à mettre en exergue. Fruit d'une ambiance basée sur le respect, le dialogue et l'écoute, qui ne sont pas de vains mots au sein de la Confrérie Fraternelle des Jacquets de France, les heures s'égrenèrent au rythme d'une pérégrination bien huilée!

Dès l'arrivée, après l'installation de chacun dans les chambres, et la présentation des nouveaux venus parmi nous, un superbe..... (pour lire la suite veuillez cliquer sur le lien ci-dessous)

Le conteur Pierre Dumousseau présente le village de Talmont à nos confrères L'église Sainte Radegonde de Talmont découverte lors de notre croisière (où seront intronisés nos futurs nouveaux jacquets) Le phare de Cordouan depuis notre bâteau... Nos confrères "jacquets" après l'Assemblée Générale Nos confrères "jacquets"à la sortie de la messe à Meschers

Pour lire le compte-rendu du Chapitre cliquez sur ce lien

Cliquez ici pour découvrir les photos du Chapitre

  

Voyage au pays de Fatima

Du 21 au 26 Septembre 2015

Toutes les conditions étaient réunies pour faire de ce voyage au Portugal une réussite.
D’abord une météo propice a permis qu’un soleil généreux inonde de sa lumière les paysages ou monuments qui s’offraient à nous, après qu’une brume matinale nous les avait parfois cachés par ses nappes de coton.
Puis nous nous sommes déplacés dans un minibus de luxe vraiment à notre mesure puisqu’il comportait le juste nombre de sièges pour les 16  participants que nous étions : un comptage ainsi facilité même si la ponctualité de chacun a toujours été au rendez-vous.
Hommage bien sûr au chauffeur- en même temps guide du séjour-  ,  un personnage très attachant que ce Jorge dont chacun n’a pu que louer la gentillesse, la disponibilité, la finesse, l’humour et bien sûr l’inépuisable culture !
Ambassadeur exceptionnel d’un pays magnifique, Jorge a su nous en raconter l’histoire, nous en montrer et commenter les beautés et curiosités sans jamais nous lasser. Grâce à lui et avec lui, nous avons vu  ou revu des lieux incontournables et vécu tous ensemble des moments mémorables de convivialité.
Alors,  même si nous revenons sans avoir élucidé le troisième secret de Fatima, même si un léger doute subsiste encore sur l’emploi syntaxique différencié de « obrigado » et « obrigada », je rentre comblée de cette escapade portugaise. Le pays m’a séduite et j’en ai partagé la découverte avec un groupe soudé et chaleureux de belles personnes que j’ai hâte de revoir.
Tina MASSIS

Chateau-fort templier à Tomar Lisbonne Jacinthe, François et Lucie: les enfants de Fatima Christ sur l'esplanade de Fatima Le typique tramway de Lisbonne

lien

  

Le chapitre 2014 a tenu toutes ses promesses

Du 30 octobre au 2 novembre

Favorisé par un soleil radieux (le record de température d’il y a 60 ans au même jour a été battu à Clermont-Ferrand), notre Chapitre qui commémorait les 10 ans de notre confrérie a été un moment de grande fraternité durant les trois journées qu’a duré notre regroupement… Merci Saint Jacques de nous avoir ainsi comblé et permis à tous les participants de vivre intensément un programme tout à la fois culturel et ludique…. La visite commentée de l’ancienne ville de Riom avec son riche passé et sa Sainte Chapelle ainsi que la découverte de l’Abbaye de Mozac contribuèrent à enrichir nos confrères amoureux de vieilles pierres et d’histoire. La proximité de Volvic favorisa également la visite de sa source particulièrement désaltérante dont la renommée n’est plus à faire… Notre deuxième journée fut très différente puisqu’elle proposait la montée en train panoramique au sommet du Puy de Dôme avec la découverte du temple de Mercure et une vision grandiose dont l’étendue était d’autant plus conséquente que l’ensoleillement était à son apogée en cette période automnale que l’on pouvait confondre avec le plein été. Puis nos 70 participants se sont ensuite rendus sur le site de Vulcania où ils purent approfondir leur connaissance en volcanologie au travers de jeux ludiques qui les comblèrent d’aise et de plaisir. Trois conférences de qualité étaient au programme de c e chapitre notamment avec la venue de Gilbert Buecher , confrère et pèlerin alsacien passionné par l’Art Roman sur les chemins de Compostelle, qui nous projeta des photos de grande qualité mettant en exergue les chapiteaux et sculptures rencontrés sur les édifices tout au long des chemins de pèlerinage et dont seul il a la magie du commentaire lié indéniablement à sa passion qu’il sait communiquer…Un vrai régal ! Georges Bertin, pèlerin qui s'intéresse particulièrement à l'imaginaire (socio-anthropologie de l'Imaginaire), aux travaux jungiens et reichiens, aux mythes, au symbolisme et à l'anthropologie de l'ésotérisme s’attacha, quant à lui, à nous parler des légendes et symboles sur les chemins de Compostelle ce qui captiva l’auditoire et permis à nos pèlerins de rêver à de nouvelles pérégrinations peut être plus éclairées… Enfin Jean-Marie PERONA, Président des Amis de l’Abbaye Saint Pierre de Mozac compléta la visite de ce bel édifice en nous relatant, dans le cadre d’une conférence détaillée et copieuse en photos inédites à l’appui, son vif intérêt pour ce superbe monument qu’il côtoya dès son plus jeune âge… Venant à l’appui de la visite préalable de celui-ci, nos confrères eurent une vision fort complète de ce lieu qui mérite indéniablement le détour comme le stipule un guide bien connu ! Le chapitre n’aurait pas été complet s’il n’avait été clôturé par une messe fort émouvante le jour de la fête des morts en la belle basilique d’Orcival où nos jacquets, en habit, furent invités à rentrer en procession avec les pères officiants. Notre Grand Hospitalier fut, lui aussi, mis à contribution et eut l’honneur de lire la « première lecture ». L’homélie du nouveau recteur de la basilique, le Père Jean-Marc Couhert, fut de grande qualité en nous parlant notamment de « la résurrection avant la mort » un thème auquel les pèlerins pourront s’attacher en y réfléchissant peut être dans leur pérégrination. Bien évidemment ce regroupement comportait dans son programme la tenue de l’Assemblée Générale statutaire pour satisfaire aux obligations légales régissant la vie associative. Dans le cadre de celui-ci le rapport moral et financier furent adoptés à l’unanimité des présents et représentés. Par ailleurs 6 nouveaux pèlerins ont été intronisés au sein de la chapelle du Pignolet et sont ainsi devenus « Jacquets » Ces journées auvergnates ont été ce que le Conseil National espérait à savoir : marquer avec solennité les 10 ans de la confrérie concrétisés par la remise à chaque confrère d’une petite plaque en lave émaillée aux armoiries et couleurs de la confrérie , entretenir et développer l’esprit confraternel qui anime notre action et enrichir chacun au travers des différences des autres avec le souci de partage et de respect…

Pierre CATOIRE

Accueil des confrères autour d'un superbe buffet Une partie de nos confrères durant notre Assemblée Générale Le Conseil National et son Grand Commandeur Michel Larrue préside notre Assemblée Générale Nos confrères avant de monter au Puy de Dôme et découvrir le temple de Mercure Les confrères à la sortie de l'office à Orcival ont entonné le chant des pèlerins
  

Hommage de la confrérie à José Naud

20 septembre 2014

Notre confrère José Naud, Légat de l’Ile de La Réunion nous a quitté en septembre 2013 dans la ville de Cacabelos en Espagne alors qu’il tentait une fois encore de réaliser son rêve, aller à Saint Jacques de Compostelle. Tout naturellement la Confrérie Fraternelle des Jacquets de France a souhaité lui rendre hommage et a souhaité poser une plaque en lave émaillée près de l’endroit où il nous a quittés. Le voyage annuel de la Confrérie à destination de Compostelle était l’occasion toute trouvée pour cette commémoration. Pierre Catoire s’est chargé de la confection de la plaque et de mon côté j’ai tenté de prendre contact avec les autorités locales pour obtenir les permissions nécessaires. Première difficulté pour joindre les notables locaux mais j’ai été grandement secondé par un de mes cousins professeur d’espagnol qui n’a ménagé ni son temps ni sa peine pour obtenir les autorisations indispensables. Une fois le contact noué nos interlocuteurs ont été adorables et nous ont demandé d’envoyer la plaque pour préparer le support. Hélas à l’arrivée la plaque était cassée en cinq morceaux malgré le soin mis par Pierre pour l’emballer. Consternation générale, vite faire réaliser une nouvelle plaque que nous amènerions avec nous pour être certain qu’elle soit en bon état. Le rendez-vous pris avec le Père Jésus Alvarez, le curé de la paroisse de Cacabelos a été fixé au 20 septembre. Comme il n’y a pas de hasard nous étions là presque un an jour pour jour après le départ de José. Pour l’occasion nos confrères Jacquets présents avaient revêtit l’habit traditionnel de la Confrérie. Nous souhaitions déposer la plaque dans un coin de la chapelle San Roque, à l’entrée du village, pour ne pas déranger, mais qu’elle ne fut pas notre surprise, à notre arrivée, de voir M. le curé qui nous attendait, avec deux agents municipaux. Ils se sont emparés de la plaque et l’ont scellée sur un socle en bois préparé pour la circonstance, à l’extérieur devant la porte d’entrée de l’église. Un emplacement tellement inespéré que nous n’aurions même pas osé rêver. Plus fort encore, M. le Maire de Cacabelos est venu en personne avec quelques habitants du village pour participer à la cérémonie. Le père Alvarez, après quelques prières partagées par l’assistance, m’a demandé de dévoiler la plaque qui avait été recouverte d’un drapeau espagnol, puis il l’a bénie. Lors de ma prise de parole, après avoir naturellement remercié nos hôtes et expliqué l’objectif de cette cérémonie, j’ai lu le magnifique poème que Josuah Rey avait écrit pour José. Le poème a ensuite été traduit en espagnol par notre guide Marie. M. Le Maire nous a ensuite fait part de sa fierté et de son émotion de nous accueillir dans son village situé sur le Camino Francés. Nous avons vécus, tous ensemble, un grand moment pendant cette belle cérémonie remplie d’émotion. Désormais chaque pèlerin qui passera devant cette chapelle aura une pensée pour José. Sa mémoire restera vivante, car on est vraiment mort lorsque personne ne pense plus à nous. Que sa famille soit assurée de notre affection la plus sincère.

Le père Jésus Alvarez prie pour la mémoire de José Naud en compagnie de  Monsieur le Maire de Cacabelos Le Grand Commandeur de la confrérie, Michel Larrue et le Père Jésus Alvarez dévoilent la plaque commémorative La plaque commémorative Le Grand Commandeur de la confrérie, Michel Larrue, lit le poème de Josuah Rey à la mémoire de José Naud Les confrères et l'assistance reprennent en coeur  le chant des pèlerins "ultreia"
  

Une conférence à Lyon pour mieux faire connaitre notre confrérie et favoriser son implantation.

Le 18 janvier 2014

Notre Grand Commandeur d’honneur Pierre Catoire s’est rendu à Lyon le 18 Janvier dernier pour évoquer le « Chemin de Compostelle : un Chemin Initiatique » dans le cadre d’une conférence qui a rassemblé près de 200 personnes dont le seul nom de Compostelle avait suffit à les intéresser. C’est donc devant  un public motivé et attentif que notre conférencier a développé les ressentis de son parcours incitant ainsi sans difficulté la grande majorité de l’auditoire à « prendre le chemin ». Il faut dire que cette causerie avait été organisée de « main de maître » conjointement par Christian Mangavel, Légat de la province du Lyonnais, et par  Frédéric Delforges, Légat de la province du Dauphiné. L’accueil fut donc à la hauteur de la conférence qui fut suivie d’un apéritif au cours duquel les participants eurent tout loisir de compléter leurs informations et penser sans doute à leur future pérégrination  sur ce chemin de Compostelle qui fait tant rêver. Un déjeuner très fraternel clôtura ensuite cette belle matinée qui permit de faire connaître notre confrérie et ses objectifs au sein d’une province  au fort potentiel et sur laquelle nous souhaitons y implanter une structure digne de son renom et dont l’attente est indéniable.

Un nombreux public été présent pour cette conférence... Pierre Catoire, Grand Commandeur d'honneur, commente "Le Chemin de Compostelle" Un auditoire très attentif
  

Notre Chapitre de Carpentras

Du 30 Octobre au 2 Novembre 2013

 

Compte-rendu de notre Grand Commandeur  adressé à tous nos confrères après notre Chapitre 2013

Les dernières lumières de notre chapitre viennent à peine de s’éteindre et déjà nous devons penser à la suite. Mais je voudrais tout d’abord revenir sur ce moment exceptionnel que nous avons vécus. Tout y était : amitié, partage, fraternité, convivialité, culture. Un grand merci à Jean-Philippe Martin, notre légat du Comtat Venaissin, pour la qualité de son organisation.
Ce chapitre restera dans l’histoire de notre confrérie à plusieurs titres.

Tout d’abord le jeudi, une réunion de travail regroupant les commandeurs et légats, autour des membres du Grand Conseil Nationale de l’Ordre, a permis à chacun de faire le point sur la situation de notre confrérie, ses évolutions, de connaître les fonctions et responsabilités de chacun et de faire part de ses attentes.


Le soir, l’ensemble de nos confrères et consœurs s’est retrouvé autour de ce qui est maintenant devenu un temps incontournable de la vie de notre confrérie, le buffet alimenté par les produits régionaux (ou pas) apportés par chacun d’entre nous. Un moment privilégié d’échange, de partage et de convivialité. L’implication de tous a été telle que nous avons eu à manger et à boire pendant les trois jours. Je crois que dans ces moments-là nous retrouvons l’esprit du chemin et revivons les moments de partage vécus sur le "Camino".
Après le repas, Monsieur le maire de Carpentras est venu pour nous souhaiter la bienvenue dans sa ville et ensuite Josuah Rey, la poétesse, nous a fait partager avec délicatesse et humour son vécu du chemin au travers de ses poèmes mis en scènes.


Le vendredi matin tous nos amis étaient regroupés dans la grande salle pour l’assemblée Générale ordinaire et extraordinaire. Quitus a été donné à notre Grand Commandeur Pierre Catoire pour la parfaite gestion de notre confrérie. La modification des statuts a été adoptée. Puis vint le moment d’émotion avec la transmission de la charge de Grand Commandeur. Au cours d’une cérémonie simple mais chargée de symboles, j’ai prêté serment de servir notre confrérie avec dévouement et au mieux de mes aptitudes. Une fois installé, il m’est revenu le privilège de nommer Pierre Catoire Grand Commandeur d’Honneur de notre confrérie en récompense des bons et loyaux services rendus à notre association. Un diplôme lui a été remis pour marquer cet évènement. Puis le cadeau offert par tous les membres de notre confrérie, un magnifique Makhila d’honneur en argent, gravé à son nom et à sa devise. Je tiens à vous préciser que votre participation lors de notre collecte a été telle que Pierre aura un cadeau supplémentaire, avec l’argent qu’il reste, je vous tiendrai au courant. Nous avons également offert à Claudie, son épouse, un magnifique vase de fleurs pour la remercier d’avoir supporté notre confrérie, au travers de Pierre, pendant toutes ces années.


Puis se sont succédées visites et conférences de grande qualités, nous avons eu le plaisir de voir samedi matin dans le journal « La Provence » un bel article avec une magnifique photo sur la présence de notre confrérie. Dès que nous aurons le PDF nous vous le ferons parvenir.
Autre moment fort, l’intronisation de cinq pèlerins suivant la coutume de notre confrérie. C’est avec beaucoup d’émotion que nos nouveaux jacquets ont vécus cette cérémonie. J’ai eu le plaisir de leur remettre le diplôme attestant de leur nouveau statut.


Pour terminer, nous nous sommes retrouvés le dimanche matin, pour ceux qui le souhaitaient, en habit de pèlerin, devant la cathédrale Saint Siffrein pour participer à l’office. Le père Beau nous a réservé un accueil exceptionnel et c’est en cortège que nous sommes rentrés, précédés de notre bannière et de notre confrère Jean-François Paulus, dans son fauteuil roulant, qui nous a fait le plaisir de venir rejoindre, accompagné de son épouse et de ses amis. Nous étions plus de vingt Jacquets en tenue et Pierre Catoire a pu rapidement expliquer à l’assistance qui nous étions. Claudine Buty et moi-même avons eu l’honneur de lire les épitres.
Notre dernier repas au restaurant l’Oulo de Mazan mérite d’être souligné par sa qualité. Ce fut le moment pour certains de prendre le chemin du retour alors que quelques irréductibles, ayant du mal à se séparer, ont continué par la visite du baptistère de Venasque.


Voilà mes chers confrères, mes chères consœurs, un compte-rendu loin d’être exhaustif qui rappellera à ceux qui  étaient présent ce moment privilégié que nous venons de vivre et donnera, je l’espère, des regrets à ceux qui ne sont pas venus. L’an prochain, le chapitre aura lieu à Clermont-Ferrand pour fêter les dix ans de notre confrérie. Nous travaillons à l’organisation de cet évènement, réservez déjà votre week-end de la Toussaint 2014 vous ne le regretterez pas.
Je voudrais terminer par vous remercier de la confiance que vous me témoignez, succéder à Pierre Catoire ne sera pas une chose facile, mais j’aborde cette fonction avec sérénité, car je sais que Pierre reste à mes côtés, que les membres du Grand  Conseil sont motivés, que les Commandeurs et légats travaillent dans l’intérêt de notre confrérie et qu’enfin vous tous avez à cœur de développer notre confrérie pour que les valeurs que nous portons puissent profiter au plus grand nombre.

Michel LARRUE


  

Nos confrères à la découverte de l’Ile de Malte

du 20 au 25 Septembre 2013

 

Depuis longtemps nous avions envie de faire connaître à nos confrères cette belle sentinelle, entre l’Afrique et l’Europe, qu’est l’Ile de Malte  surnommée « la Fière »  et que les Chevaliers de l’Ordre ont fortement marqués de leur empreinte à travers forteresses et palais et que nous rêvions de découvrir ensemble….. Cette ambition  fut  concrétisée du 20 au 25 Septembre dernier  au cours d’un superbe périple que nous ne sommes pas prêt d’oublier….


Le port de LA VALETTE témoigne de la puissance passée de l’Ordre avec ses églises, ses places et ses palais…Nous eûmes le temps de bien flâner dans ses rues rappelant à chaque pas un passé révolu mais toujours si présent…


Tout s’enchaîna à merveille sous la coupe de notre guide Mariella Bose qui fut véritablement  une  conseillère compétente et expérimentée très appréciée de tous : VITTORIOSA avec les visites de l’ancien Collachio, quartier résidentiel des Chevaliers, de l’église Saint Laurent et des remparts de Cottonera, le Musée national et l’ancien siège de l’Ordre, MOSTA puis MDINA, ancienne capitale de l’Ile avant la Valette, avec ses maisons édifiées du XVe au XVIIIe siècle, sa tour de l’étendard, ses remparts, sa cathédrale… Puis ce sera RABAT avec la visite d’une très belle mosaïque, la visite des catacombes paléochrétiennes de Saint Agathe ainsi que la cathédrale Saint Paul avant de prendre le bateau pour se rendre dans la baie où Saint Paul fit naufrage probablement en l’an 60….


Ce sera encore la découverte de sites préhistoriques remarquables témoignant d’une civilisation mégalithique qui connut son apogée à Malte, le sanctuaire de Tarxien, les sites de Hagar Qim et de Mnajdra, premiers exemples d’architecture néolithique en Occident qui captivèrent l’ensemble de nos confrères….


Bien évidemment l’Ile de GOZO encore appelée île de Calypso  ne fut pas oubliée dans notre programme  et c’eut été dommage  car tout concoure ici à nous faire rêver  car profondément  enracinée dans la mythologie : selon la légende, il s’agirait de l’Ile d’Ogygie citée dans l’Odyssée de Homère, où la nymphe Calypso retint Ulysse pour y être son compagnon pendant sept ans…. Avec la découverte du temple préhistorique de GGANTIJA, la citadelle Victoria, la basilique Ta Pinu à GHARB, la baie MARSALFORM et le spectaculaire « Blue Hole » (trou bleu) sous la Fenêtre d’Azur, nous pouvons affirmer que rien ne fut oublié pour une visite très complète de cette belle Ile d’autant que notre Confrérie  eut le privilège d’une rencontre avec  l’Ordre de Malte en son siège, accueilli par le Chevalier Neville A. Curmi et  qui fut le point d’orgue de ce merveilleux voyage. A cette occasion notre Grand Commandeur Pierre Catoire remis à ce Chevalier la médaille de la Confrérie  rendant ainsi hommage à ce superbe Ordre qui, aujourd’hui encore, se met à la disposition des plus humbles et des plus démunis au sein d’un monde qui se déshumanise et qui a tant besoin de réconfort….. Merci à lui !

Pour découvrir les photos de ce séjour cliquez sur ce lien

  

Le Pignolet : 12 pèlerins sont devenus Jacquets au sein de la confrérie

du 15 au 17 Mars 2013

Ils sont venus de plusieurs provinces de France pour recevoir leur vêture les consacrant "Jacquets" au sein de notre confrérie....En la chapelle du Pignolet (près de Clermont-Ferrand), ils ont vécu des moments de grande solennité où la fraternité ne fut pas un vain mot.... Ce fut aussi l'occasion de faire découvrir à nos pèlerins ce "haut lieu" qui vit la fondation de notre confrérie en 2004 et que nous retrouverons en 2014 pour y tenir notre chapitre 2014 et ainsi fêter notre anniversaire de dix ans à l'écoute de tous ceux qui honorent la pérégrination vers Saint Jacques de Compostelle....

Pour découvrir ce beau week-end, cliquez sur ce lien

  

Arles et la Camargue ont séduit nos confrères...

du 12 au 15 Octobre 2012

Notre 8ème chapitre d’Arles a tenu toutes ses promesses…. Organisé par notre confrère Jacques SABATIE, Commandeur de la province de Provence, les participants ont pu découvrir dans les meilleures conditions cette belle ville d’Arles point de départ d’un des quatre chemins principaux français. L’Assemblée Générale Ordinaire de la Confrérie Fraternelle des Jacquets de France s’est tenue à cette occasion comme le prévoient régulièrement nos statuts. Après lecture du rapport moral et du rapport financier approuvés à l’unanimité, l’assemblée était appelée dans le cadre d’une Assemblée Générale Extraordinaire à se prononcer notamment sur l’introduction du titre de « JACQUET » au sein de la Confrérie. Ce titre sera désormais attribué aux pèlerins intronisés, les dissociant des pèlerins n’ayant pas vécu la cérémonie d’intronisation et, de ce fait, ne portant pas l’habit en vigueur au sein de la Confrérie. Après ces formalités légales et nécessaires, un programme riche et varié a captivé l’attention de nos confrères et permis de fructueux échanges avec les intervenants et guides qui furent les uns et les autres à la hauteur de l’événement. Pierrette NOUET, notre guide, fit l’unanimité, de par sa compétence et sa disponibilité, à nous faire découvrir la cité camarguaise et ses monuments antiques. La visite du musée fut également un moment fort apprécié compte-tenu des richesses qu’il renferme et qui nous firent mieux comprendre le lointain passé de la cité qui fut autrefois métropole de la gaule romaine puis symbole d’un passé chrétien rayonnant comme en témoignent encore les arènes et les Alyscamps (nécropole), le théâtre antique ou les thermes de Constantin. Cette belle journée de découverte fut judicieusement complétée en soirée par une conférence ayant pour thème « La naissance d’une ville romaine » marquée là encore par l’érudition de notre guide que nous tenons à remercier très vivement. Nous ne pouvions vivre ces belles heures romaines en Camargue sans revenir à la vie actuelle et à une activité qui marque si bien le caractère de cette contrée, à savoir l’élevage des taureaux au sein d’une manade et ainsi s’imprégner de cette culture gardiane si caractéristique et si particulière. Située sur le chemin de Compostelle, à la sortie d’Arles, nous eûmes droit à des évolutions de fiers gardians montés sur de superbes chevaux blancs avant que de jeunes taureaux puissent évoluer pacifiquement dans l’arène de la manade. Avant que nos confrères se retrouvent tous ensemble pour une rafraichissante sangria précédant le succulent déjeuner camarguais, nous avons pu assister au marquage d’un taureau à l’aide d’un fer rouge chauffé à blanc et dont le motif représente les trois vertus théologales : FOI- CHARITE – ESPERANCE…. Le symbole n’aura échappé à personne et la spiritualité était, là aussi, présente… Deux autres conférences étaient également au programme et se rapportaient directement à nos chers chemins de Compostelle. Notre confrère Jean-Louis RODIER avait choisi un thème qui parlent à chacun en stipulant : « Toi qui a fait le chemin de ta vie, Fais de ta vie un chemin » et pour ceux qui sont en partance : « La vie est un chemin, Faites-le » Des phrases qui furent bien senties et qui amenaient à une saine réflexion. Quant à Michel de GAETANO invité par notre confrérie, il nous a fait vivre son pèlerinage de Marseille à Santiago en nous projetant un excellent film « Au-delà des étoiles » nous ramenant en pensée sur le chemin et nous permettant ainsi de nous remémorer nos propres expériences, et les états d’âmes qu’elles suscitent.

Enfin, au cours de ces journées notre confrérie a intronisé, en l’Eglise camarguaise d’Albaron, 6 nouveaux pèlerins devenus alors « Jacquets » au sein de notre fraternité. Cette cérémonie fut suivie d’une messe, en habit de pèlerin, au sein de l’église-cathédrale de Sainte Marie de la Mer pour les confrères qui le souhaitaient. Le Père Marc PRUNIER nous a mis à l’honneur en nous invitant au cœur de la cathédrale et en nous proposant la lecture de la prière du Pèlerin mise en exergue dans notre cérémonie d’intronisation. Nous avons vécu de grands et beaux moments au cours de ce 8ème chapitre 2012. Il ne reste plus qu’à souhaiter que l’année 2013 soit aussi fraternelle et enrichissante qu’ont été ces journées camarguaises. Notre prochain Chapitre se tiendra au sein de notre province du Comtat Venaissin à Carpentras pour une nouvelle et belle aventure que nous appelons de nos vœux.

ULTREIA

Plus de photo

  

Mise en place de la province de Wallonie-Picardie

Le 14 Janvier 2012

La province de Wallonie a vu le jour dans le cadre d’une soirée inaugurale à l’Auberge du Godelot localisée en forêt de Mormal près de Bavay, le 14 janvier 2012. Regroupant 32 convives intéressés par les Chemins de Compostelle, cette rencontre entre français et belges fut un grand moment de fraternité parfaitement orchestré par l’initiateur de cette mise en place, Jean HUET, pour lequel « le Chemin » fut une si belle et si riche aventure qu’il souhaite très vite militer pour en faire bénéficier ses amis et connaissances d’où son désir de mettre en place une structure wallonne attachée à notre confrérie. Notre nouveau commandeur a aussi consigné ses impressions et son vécu lors de sa pérégrination dans un livre intitulé « Pèlerin hors les murs » (Editions Feel) Il faut dire que Jean HUET est un passionné qui sait rassembler autour de lui et ainsi faire partager ces moments de vrais et grands bonheur que seul le chemin peut engendrer dans la simplicité, le dénuement et avec cette conscience d’exister particulièrement mis en exergue sur ces routes qui ont vu défiler tant de pèlerins porteurs de foi, d’espérance et d’amour. Bref ce fut une belle soirée au cours de laquelle notre Grand Commandeur Pierre CATOIRE présenta la confrérie et répondit aux nombreuses questions qui lui furent posées avant de remettre la médaille de la confrérie à Jean HUET ainsi que des crédencials aux futurs pèlerins impatients de s’élancer en direction de Santiago de Compostelle…. Le lendemain, après la visite de la belle cité de Mons, plusieurs pèlerins nous rejoignaient pour visiter « l’Hospital des pèlerins » initié au XIIIè siècle à Le Roeulx sur le tracé d’un chemin reconnu (route des Pays- Bas vers Saint Jacques de Compostelle). Il ne reste plus qu’à souhaiter longue vie à cette nouvelle province de Wallonie-Picardie qui s’intègre au sein de la Confrérie Fraternelle des Jacquets de France avec le désir de susciter tout autour d’elle le même engouement qui voit, chaque année, des milliers de pèlerins fouler cette terre ancestrale qui nous fait rêver et qui contribue à l’amélioration de l’individu dans l’effort, la persévérance et la dignité. Comme Jean HUET le spécifie si bien : « Il suffit de faire le premier pas. Le chemin fera le reste. Tu marches, tu penses, tu ne penses pas, tu rêves, tu médites… Tu regardes, tu sens, tu écoutes, tu ris, tu pleures, tu chantes, tu souffres, tu jures… Mange et bois, et l’envie te viendra de partager. Connais l’épreuve de la terre, de l’air, de l’eau et du feu. Laisse-toi dissoudre et consumer… Sur les Chemins, dans les vallées, sur les sommets, sois-toi. Ici, on ne trompe que soi… »

Les photos du weekend en Wallonie

  

Albi fut un bien beau Chapitre...

du 29 Octobre au 1er Novembre 2011

Albi…. Cette belle cité épiscopale ! Beaucoup en rêvait…. Beaucoup l’imaginait …. Peu la connaissait … La confrérie l’a fait découvrir et vivre à 80 de ses pèlerins et convers dans le cadre de son annuel Chapitre qui s’est tenu au sein de cette terre cathare au passé prestigieux et si troublant du 29 Octobre au 1er Novembre 2011…. Accueillis au centre diocésain Saint Amarand au cœur même de la cité, nos confraternelles journées se sont déroulées dans les meilleures conditions favorisées en cela par un temps ensoleillé et clément qui était une gageure à cette période de Toussaint le plus souvent réputée pour ses caprices météorologiques. Le positionnement privilégié de notre hébergement a grandement facilité la découverte du viel Albi parcouru sous l’égide d’un érudit régional Olivier CEBE qui s’était mis à notre disposition pour approfondir notre cheminement, nous faire toucher au doigt avec sensibilité et délicatesse le riche passé de la cité. Cette visite fut complétée par Olivier lui-même dans le cadre d’une conférence sur « Le Pays Albigeois de l’époque Médiévale à la Renaissance » La découverte de la cathédrale Sainte Cécile fut un enchantement grâce à la compétence d’un compagnon des « Devoirs unis » Pascal WARINGO qui nous fit découvrir l’édifice sous un angle différent des visites traditionnelles et touristiques. Dans le cadre d’une soirée notre compagnon nous instruisit en mettant en exergue « Le tracé régulateur de la construction de la cathédrale » ce qui favorisa une connaissance affinée de cette « maison de Dieu » aujourd’hui classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO (2010). Après ces visites d’Albi, nos confrères furent invités à découvrir des cités environnantes qui les ont menés successivement à Cordes sur Ciel avec la visite symbolique de la façade de la « Maison du Grand Veneur » toujours commentée par notre Compagnon qui était d’ailleurs intervenu à plusieurs reprises sur la cité en tant que compagnon bâtisseur dans le cadre de sa restauration et qui put, de ce fait et sans difficulté, nous narrait « La construction des fortifications de Cordes en sept ans ». Au cours de cette même journée, nos pèlerins et convers ont pu admirer le petit village de Monestiés et sa « mise au tombeau » au sein de la chapelle Saint Jacques, ancienne halte sur les chemins de Compostelle. Le soir même, Monsieur Bertrand DE VIVES, Conservateur des Musées et du Patrimoine, nous parlait du Patrimoine Jacquaire albigeois clôturant ainsi et avec compétence une journée particulièrement riche. Le lendemain et avant de clore ce superbe séjour les confrères découvraient Rabastens « terre de brique et de vigne, terre d’avenir » comme aiment la nommer ses plus chauds admirateurs avec son église qui relevait du prieuré fondé par les Bénédictins de Moissac au XIIe siècle qui, avec ses fresques des XIIIe et XIVe siècle est une belle illustration du style gothique méridional. Nous avons beaucoup appréciait cette visite complétée avec bonheur par la découverte du « musée du pays rabastinois » la qualité de ses deux visites étant renforcée par l’érudition de Monsieur Guy AHLSELL DE TOULZA qui sut allier compétence et passion nous faisant, par la-même, aimer spontanément sa cité. La confrérie fraternelle des jacquets de France, par la voix unanime de ses membres, tient à remercier l’ensemble du personnel du Centre Saint Amarand managé avec efficacité par Monsieur ZEVACO pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé. La participation à la messe dominicale de nos pèlerins en habit accueillis par le Père PAUL de CASSAGNAC et la disponibilité de Monseigneur LEGREZ, Archevêque d’ALBI qui nous fit l’honneur de partager le pain et le vin avec nous, firent de ce Chapitre en terre tarnaise un moment très fort dans le cadre des activités de notre confrérie.

Les photos de la vie du Chapitre

Le reportage photographique réalisé par notre confrère Jean-Marie Sicard

  

Escapade en terre sainte...

Du 16 au 24 Septembre 2011

La confrérie a organisé en Septembre dernier un voyage en Israël et nous étions 22 pèlerins et convers qui avaient répondu « présent » pour ce beau voyage en terre sainte. Ce voyage préparé avec soin nous a permis de découvrir un pays aux contrastes saisissants où se côtoient chrétiens, israélites et musulmans, ces trois religions monothéistes qui tentent de vivre en bonne intelligence au sein d’un pays où le passé et le présent ne font qu’un pour se projeter vers un avenir bien incertain…. Notre confrérie a choisi cette terre d’Israël car elle correspond à sa sensibilité qui voudrait voir les hommes, quelles que soient leur origine et leur croyance, vivre en paix avec le respect profond de « l’autre ». Durant ces huit jours de découverte nous avons pris conscience que le chemin vers la paix serait long et semé d’embûches et que nous étions loin du respect d’autrui et de la tolérance qui est pourtant le ciment indispensable pour une vie enrichissante et sereine. Notre circuit avait été organisé, non pas comme un circuit touristique classique proposé par les agences de voyage ce que chacun individuellement peu s’offrir, mais avec le souci de rencontrer des autochtones de culture et de sensibilité différente. C’est ainsi que nous avions programmé une rencontre avec un prêtre Melkite de l’église Grecque Catholique de la Galilée, une autre avec un rabbin pour nous parler de la religion juive puis un accueil à Safed pour une sensibilisation à la kabbale dans le cadre du centre international du Kabala. Nous avons aussi bravé la réticence de notre guide pour une rencontre au sein d’un camp de réfugiés palestiniens qui nous a permis de prendre conscience de l’immense fossé existant entre les aspirations des uns et des autres. Bien sûr nous n’avons pas boudé notre plaisir à découvrir tous ces sites prestigieux que sont Saint Jean d’Acre, Nazareth, Tibériade, Jéricho, Massada, Qumran et bien entendu cette cité mythique de Jérusalem…. Mais nous avons aussi perçu combien cette terre pouvait être attachante en tant que berceau de la culture et de la tradition judéo-chrétienne et islamique et notre imagination vagabonde nous emmenait parfois quelques 2000 ans en arrière sur les pas de Jésus-Christ…..

Les photos du voyage en Israël

  

Le Puy en Velay: Un grand Chapitre pour une grande année jacquaire!

du 30 Octobre au 2 Novembre 2010

Les 70 pèlerins et convers de la Confrérie ont vécu de bien belles heures dans le cadre de leur Chapitre annuel tenu en cette année 2010 au Puy en Velay.

Le choix du lieu de cette rencontre n'était pas innocent.... Il traduisait le désir de la Confrérie de fêter cette année jacquaire au sein même de cette cité mythique qu'est la capitale du Velay, elle qui vit le départ du premier pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle sous la conduite de l'évêque Godestal. De plus, Le Puy en Velay est un des plus anciens , des plus riches et des plus hermétiques sanctuaires de tout notre pays ce qui renforçait le désir de notre Conseil National de l'Ordre de tenir ses assises ici.

On pourra judicieusement se rendre sur ce site pour visiter la cité Mariale d'exception "autrement").

Hébergés au sein du Grand Séminaire de la ville, nos confrères purent découvrir sans difficulté de déplacement la cathédrale sous la direction de son Recteur , le Père GOBILLIARD qui s'avéra un guide agréable et érudit tout particulièrement apprécié. La Chapelle Saint Michel d'Aiguilhe, située au sommet d'un dyke de lave, d'une hauteur avoisinant les 90 mètres fut à son tour l'objet de toutes les attentions malgré un temps particulièrement pluvieux qui ne découragea aucun de nos confrères passionnés par son histoire et les symboles qu'elle suscite. Ce fut ensuite la découverte du cloître datant du XIIème siècle qui amena de nombreuses questions auxquelles notre guide su répondre avec beaucoup d'à propos suscitant par là-même d'autres interrogations...

Nous eûmes la chance, après la visite du cloître, de nous voir ouvrir, à quelques pas de là, la Chapelle des Pénitents qui date du XVIème siècle et dont la visite fut commentée avec moult détails par Monsieur Bernard SAUZEAT, Recteur de la Confrérie des Pénitents, que nous tenons à remercier très vivement d'autant que cette chapelle fut mise à notre disposition pour l'intronisation de 5 nouveaux pèlerins qui auront vécu des moments fort émouvants au sein de ce monument si chargé d'histoire...

A la suite de ces belles découvertes, notre ami Jean-Pierre FAYARD, le "pèlerin de l'étape" a attiré notre attention en complétant et en reliant cathédrale, cloître et chapelle Saint Michel sous un angle symbolique et hermétique qui caractérise la cité Mariale.

La visite de la vieille ville fut également du ressort de Jean-Pierre FAYARD et, force est de constater que cette ville ponote est particulièrement attachante et recèle une multitude de traces historiques susceptibles de nous ramener par la pensée à des temps ancestraux et à des rêves qui y sont attachés...

L'évocation de notre Chapitre ne serait pas complète si nous ne parlions pas des attractives conférences qui furent proposées à nos participants: François-Xavier de VILLEMAGNE a enchanté son auditoire en relatant ses pèlerinages qui l'ont mené successivement à Jérusalem et à Rome à partir de Paris. Il mérite indéniablement ses qualificatifs de "Pèlerin d'Orient" et de "Pèlerin d'Occident" qui sont d'ailleurs les titres de ses ouvrages qu'il a dédicacés avec beaucoup de gentillesse et de simplicité. Quant à notre confrère Jean-Maris SICARD, Légat de la province de l'Angoumois, il nous a subjugué par l'entremise de ses "Sirènes et centaures" rencontrés sur les routes romanes et pour lesquels il évoqua l'évolution du mythe. Une recherche et un travail de grande qualité commentés avec de magnifiques photos à l'appui.... Cette conférence fut complétée par des photos prises par Jean-Marie sur les représentations de Jacques et Roch sur les chemins jacquaires.

Nos confrères, en tenue de pèlerin ont participé, dans une ambiance de grand recueillement , à la messe de Toussaint célébrée par Monseigneur BRINCARD, évêque du Puy en Velay, qui a tenu à honorer notre confrérie en remettant à notre Grand Commandeur Pierre CATOIRE un guide sur la route de Compostelle qu'il a lui-même préfacé.

Monseigneur BRINCARD, sur invitation de notre Grand Commandeur, a d'ailleurs participé à la réception organisée par la municipalité ponote au cours de laquelle fut remis à Madame PORTAL, Maire-Adjointe à la culture représentant Monsieur Laurent WAUQUIER Maire et Secrétaire d’État retenu à Paris, la médaille de la Confrérie. Après les allocutions de Madame Huguette PORTAL, de Monseigneur BRINCARD et de notre Commandeur Pierre CATOIRE, chacune et chacun leva son verre en remerciant tous les acteurs qui furent à l'origine de la réussite de ce beau Chapitre qui ne demande qu'à revivre en 2011 au sein d'une ville qui, à ce jour, n'est pas connue mais qui devra se surpasser pour être à la hauteur de ce que nous avons tous vécu ici en terre du Velay qui mérite pleinement notre estime et notre reconnaissance.

Les photos de la journée

Un article de presse

  

La découverte du "Camino Francés" pour les Convers de la confrérie

Septembre 2010

Notre confrérie accueille en son sein des pèlerins et des convers. Parmi nos convers certains confrères auront la possibilité de devenir pèlerin en satisfaisant ultérieurement aux conditions requises..... Par contre nous accueillons aussi des convers qui ont été cooptés pour la richesse de leur engagement et leur recherche spirituelle qui enrichit notre fraternité mais qui, pour des raisons d'âge ou de capacité physique ne sont pas en état de cheminer... C'est pour eux que notre confrérie a organisé.....

Lire la suite

  

La Confrérie Fraternelle des Jacquets de France à Fontcaude (Hérault/Languedoc)

25 juillet 2010

Suite à une invitation la Confrérie Fraternelle des Jacquets de France a participé le 25 juillet dernier, fête de la Saint Jacques le Majeur, au Chapitre organisé dans le cadre de l'Abbaye de Fontcaude par la Confrérie Jacquaire de Septimanie. L'Abbaye est un lieu de recueillement propice à la méditation que le pèlerin, engagé sur le chemin d'Arles, découvre en empruntant "la bretelle de Fontcaude" remise à jour et constituant une magnifique initiation au Languedoc intérieur. C'est ainsi qu'une délégation de notre confrérie a participé à cette belle fête de Saint Jacques revêtue de notre traditionnel habit.... Au cours de cette remarquable manifestation à laquelle était conviées la population des environs ainsi que les autorités locales et régionales, notre confrérie, par l'intermédiaire de son Grand Commandeur Pierre CATOIRE, a reçu, de la main de Jacques MICHAUT, "La Fontaine d'Or" qui perpétue la tradition et l'esprit des lieux. Cette distinction est remise aux hôtes de marque et à ceux qui ont aidé l'Abbaye à un titre éminent. Elle symbolise la source de Font-caude auprès de laquelle vinrent s'établir les fondateurs du monastère en 1154. Avec son eau, on procède ainsi à l'ablution des mains selon l'usage hospitalier des abbayes. Le rite se complète par l'offrande du baril de vin comme aux pèlerins de jadis, et de l'imposition sur le front de la pierrerie rouge telle que celle de l'ancien trésor, en souhaitant qu'elle révèle les mêmes propriétés...! La "Fontaine d'Or" est représentait par un pendentif de bronze qui reproduit la fontaine héraldique figurant sur les armoiries de l'abbaye. Elle est portée par les récipiendaires suspendue à une cravate mi-partie rouge et bleue, couleurs de l'Abbaye. Notre confrérie , très sensible à ce réveil et rappel des traditions qui ont marqué un passé peut être révolu mais toujours très vivant en nos coeurs, ne pouvait qu'apprécier ces gestes d'amitié et de fraternité dont elle fut l'objet et s'engager à revenir plus nombreux encore pour fêter dignement leur Saint Patron: Jacques en compagnie des confréries locales et régionales. Nous voulons aussi rendre un vibrant hommage au grand organisateur de ces journées qu'est Jacques MICHAUT, historien universitaire, et à ses collaborateurs qui consacrent une grande partie de leur temps à la cause de l'Abbaye qui, chaque année un peu plus, retrouve ses lustres d'antan grâce à un travail acharné de reconquête sur l'enfouissement inexorable du temps.

Les photos de la journée

  

Nos confrères redeviennent pèlerins en découvrant Paris ... à pied

12 et 13 Juin 2010

La confrérie des Jacquets avait organisé les 12 et 13 juin dernier, comme chaque année depuis 4 ans maintenant, deux journées consacrées à la découverte de PARIS à pied. Cette fois nos confrères ont cheminé sur un parcours de 24 kilomètres balisé par la Fédération Française de Randonnée Pédestre allant de la Porte Maillot à la Porte Dorée.

Il faut dire que ces parcours sont particulièrement attrayants mais aussi très instructifs car ils nous permettent de mesurer combien il est difficile de connaître une ville et ainsi de pouvoir en parler. Très souvent nous jugeons sur des idées toutes faites, préconçues sans approfondir véritablement la connaissance. Combien de fois avons-nous entendu dire que notre capitale était sans âme et bien trop imposante pour pouvoir y vivre avec humanité…. Pour toute chose il nous faut nous méfier des clichés qui nous collent à la peau !!! Cette réflexion me remet en mémoire cette citation que j’ai toujours essayé de mettre en pratique même si parfois j’ai tendance à l’oublier : « Parle comme s’il n’y avait pas de lendemain pour rattraper ce que tu as dit la veille.»

Bref, la découverte de PARIS « en prenant son temps » permet de réfléchir à cet aspect des choses et, en ce sens, elle est rafraichissante et correspond bien à notre éthique !

Quel ravissement de découvrir autant de petits coins insoupçonnés loin des parasites qui encombrent notre besoin d’air et d’espace…. Pendant deux jours nous avons vécu des heures de vrai bonheur en arpentant les rues d’anciennes communes désormais absorbées par la capitale mais dont les noms évoquent en nous de bien beaux souvenirs teintés d’une légitime nostalgie : Les Batignolles, Montmartre, La Chapelle Saint Denis, La Villette, Belleville, Charonne, Saint Mandé…. Cette liste n’est pas exhaustive et toutes les citer ne renforcerait pas notre plaisir.

Nous nous sommes, bien évidemment, dirigés à l’aide d’un guide édité par la FFRP et qui porte un titre correspondant bien à l’attente que nous avions puisqu’il s’intitule : « Collines et Villages de PARIS…. à pied » et nous ne pouvons que complimenter ses auteurs qui nous ont fait véritablement vivre, comme ils le stipulent : « Une traversée insolite de la capitale ».

Nos confrères ont vécu tous ensemble de bien beaux moments et notre confrérie ne manquera pas, sans aucun doute, de renouveler dès l’année prochaine ces propositions d’activité qui renforcent indéniablement notre confraternité. Cette dernière ne demande d’ailleurs qu’à s’épanouir dans le cadre d’une telle pérégrination qui aiguise notre curiosité, suscite notre réflexion et nous met ainsi en situation de pèlerin même si le chemin parcouru ne correspond pas à nos habituels cheminements….

Pierre CATOIRE

Les photos de la journée

 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2



Présentation de Marie

Mardi 21 Novembre 2017